Mardi 28 juin 2011, une conférence de presse , ayant pour thème le barrage des Plats, a été organisée à la Maison de la nature de Saint-Etienne par la Frapna Loire.

La Frapna Loire, représentée par Alain Bonard (vice président), la Fédération de Pêche de Haute Loire, représentée par Antoine Lardon (président), et le Club de Pêche Sportive Forez Velay, représenté par Jean-Luc Cometti (président) ont animé cette conférence de presse.

S’agissant de la sécurisation de la ressource en eau de la vallée de l’Ondaine, il a été démontré que d’autres solutions moins onéreuses pour le contribuable et pour le consommateur existent et sont viables.

Les éléments techniques indispensables à la sécurisation de l’alimentation en eau sont déjà existants : barrages de l’Echarpe, de Cotatay et de l’Ondenon, conduite d’alimentation en eau de St-Etienne en provenance de Lavalette, usine de potabilisation de Monistrol sur Loire, …

Sur l’aspect économique, les calculs objectifs font apparaître que la réhabilitation du barrage des Plats coûtera 10 fois plus cher aux habitants de l’Ondaine que le coût d’achat d’eau en provenance de Lavalette, ultime solution envisageable en cas de grande pénurie .

Enfin, l’argument écologique a été à nouveau évoqué, puisque depuis que le barrage des Plats a été percé, la rivière Semène coule sans entrave, la qualité de l’eau s’est nettement améliorée et sa population piscicole a fortement augmenté. En outre on y trouve également des loutres, des écrevisses à pattes blanches et des moules perlières, toutes espèces qu’il est bon de continuer à protéger.