La FRAPNA Loire et la Fédération  de la Loire pour le Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques (FLPPMA) sont membres du comité de pilotage d’une étude de la continuité écologique pour La Semène au niveau du barrage des Plats, étude récemment lancée par le Syndicat des Barrages.
Malgré une première réunion assez satisfaisante concernant le cadrage du contenu de l’étude, ces deux organisations ont eu la déception, lors de la seconde réunion d’octobre, de voir les objectifs de l’étude dévier.
Aussi, elles ont décidé d’exprimer leur désaccord auprès du Président du Syndicat des Barrages et de Madame la Préfète de la Loire.

En, effet, la première phase de l’étude n’a pas vraiment envisagé l’hypothèse de la rivière de contournement. Des arguments flagrants, telle la longueur totale à contourner et la topographie du site, ont conduit une nouvelle fois le syndicat des barrages à ne pas envisager la création d’une rivière de contournement, sauf à trouver d’hypothétiques financements complémentaires.

Dans leur courrier, la FLPPMA  et la FRAPNA Loire ont réaffirmé la nécessité d’étudier une rivière de contournement avec :

  • une prise d’eau en amont de la queue de retenue du barrage, comportant un dispositif déversant, ne donnant au barrage que le surplus de la rivière;
  • un canal calibré pour assurer un débit biologique, avec une reconstitution d’un milieu le plus naturel possible;
  • un franchissement du mur du barrage;
  • un dispositif de jonction à la rivière aval.

Le Club de Pêche Sportive Forez-Velay suit avec attention l’évolution de ce dossier dans lequel il est toujours partie prenante, bien que n’ayant pas été intégré au comité de pilotage de l’étude, malgré son agrément “protection de l’environnement”.

Il n’est pas étonné de cette attitude manipulatrice du syndicat des barrages qui n’a jamais voulu intégrer les idées des organisations de protection de la nature.

Il adhère complètement aux termes des courriers adressés à la Préfère de la Loire et au Syndicat des barrages.