Dès juillet 2012, la Fédération de Pêche de la Loire et la FRAPNA Loire, rejoints par le CPSFV,  la Fédération de Pêche de Haute Loire et le CDAFAL, ont été initiatrices d’une action en justice devant le Tribunal administratif de Lyon contre le syndicat des barrages, promoteur de la reconstruction du barrage des Plats sur la rivière La Semène à St Genest Malifaux (Loire).

Après de nombreux reports de date de clôture d’instruction, nous attendions la décision de la justice. Cette dernière vient de se prononcer le 14 novembre 2013 : l’arrêté préfectoral autorisant la reconstruction du barrage des Plats est annulé. La poursuite des travaux est donc interdite.

Contrairement à ce que certains ont déjà pu dire çà et là, l’annulation a été prononcée pour un motif sérieux et non pour un simple vice de forme dans la procédure. Ce qui explique que le juge n’a même pas eu à se pencher sur les arguments environnementaux et économiques.

Il est également important de savoir que les associations ont toujours milité pour la sécurisation de l’alimentation en eau potable. Par contre elles défendent des solutions radicalement différentes, moins couteuses, et respectueuses de l’environnement.

On entendra aussi probablement dire que les associations sont la cause d’un gaspillage d’argent public si cette décision entraîne un surcoût pour le syndicat des barrages. Il est probable que ce surcoût aurait été évité sans l’entêtement du syndicat des barrages à faire passer son projet en force, sans étude objective des solutions alternatives. Si gaspillage d’argent public il y a, c’est plutôt en construisant un barrage financé par les usagers de l’eau, et qui immanquablement nuira à la Semène, alors que pendant le même temps, les mêmes usagers de l’eau financent un contrat de rivière censé améliorer la qualité de la Semène.

Malheureusement, et c’est regrettable, pendant ce temps, le béton a coulé, et la vallée saccagée.

Une victoire certes, mais en demi teinte, puisqu’une nouvelle demande d’autorisation de reconstruction peut malgré tout être engagée par le syndicat des barrages. Le dossier n’est pas fermé, et la lutte va continuer.

Les cinq associations, FRAPNA Loire, Fédération de pêche de la Loire, Fédération de Pêche de Haute Loire,  Club de Pêche Sportive Forez Velay,  CDAFAL, ont rédigé un communiqué de presse commun pour expliciter leur position. prendre connaissance du Communiqué de presse des 5 requérants

N’hésitez pas à le faire suivre à tous vos contacts, afin que la vérité soit connue de tous.