Bilan du 22e SANAMA – Une réussite dans un contexte difficile

Le rideau est tombé sur le 22e SALON INTERNATIONAL DE LA MOUCHE ARTIFICIELLE (SA.NA.MA.) qui s’est déroulé les 13 et 14 novembre 2021 à Saint-Étienne.

C’est un des plus anciens salons, puisqu’il a été créé en 1982 par le Club de Pêche Sportive Forez-Velay de Saint-Étienne (www.cpsfv.org ) .

Conçu au départ pour réunir toute la communauté de la Mouche artificielle, du plus grand professionnel au plus modeste amateur, il a su garder sa spécificité, en restant le plus grand salon en France consacré exclusivement à la mouche artificielle.

La ville de Saint-Étienne a été tout au long de ce week-end la capitale européenne de la mouche artificielle.

Pour cette 22e édition, le SA.NA.M.A. s’était installé dans le nouveau Hall A du Parc des Expositions de Saint-Etienne qui, avec ses 8000 m² et ses larges allées, lui a permis d’améliorer encore son image ainsi que le confort des exposants et des visiteurs.

Un contexte difficile pour cette 22e édition

Nous venons de passer deux années rendues difficiles par cette pandémie qui nous a tous impactés à titre personnel de près ou de loin, mais qui a aussi impacté l’économie et la vie sociale.

Pour exemple, notre salon.

Il avait initialement été programmé en février 2021, mais quelques jours avant l’ouverture, la situation sanitaire nous a obligé à le reporter en novembre 2021.

Il a donc fallu tout reconstruire et intégrer l’impact financier important pour notre club que cela a engendré.

Mais notre envie de faire ce salon a été la plus forte.

Certes pour certains le mois de novembre n’était pas la période optimale, et le pont du 11 novembre non plus. Mais depuis le printemps 2019, de confinement en confinement, aucun salon de ce type n’avait pu être organisé. Et la situation de manque dans laquelle se trouvaient de très nombreux exposants et également de très nombreux visiteurs, nous a amené à retenir malgré tout cette option.

C’était un pari risqué ! Manifestement cela s’est avéré le bon choix.

Quel plaisir d’avoir pu réunir enfin en ce mois de novembre 2021 le monde de la pêche à la mouche.

Côté exposants

Bien qu’un peu moins nombreux qu’en 2019, ils étaient 96 exposants inscrits, venus de toute l’Europe (Belgique, Ecosse, France, Italie, Luxembourg, Pays Bas, Pologne, République Tchèque, Slovénie, Suisse ). Ceci montre bien la renommée et le caractère international de la manifestation.

Six d’entre eux ont décidé, dans les dernières semaines, de ne pas venir, pour des raisons qui leur sont propres. C’est regrettable, pour eux, pour les visiteurs, et pour les organisateurs qui ont dû revoir en catastrophe l’installation des stands.

Unanimement, les exposants présents ont été enchantés par l’ambiance qui règne au SA.NA.M.A. et par l’accueil qui leur a été réservé. Ils nous ont félicités pour la nouvelle installation dans l’immense Hall A du parc des Expositions de St Etienne. Nombre d’entre eux nous ont déjà fait part de leur désir de revenir pour une 23e édition. Ils souhaitent, comme nous, que ce salon demeure un salon de qualité, conserve longtemps son originalité, sa personnalité, son ambiance et la qualité du service rendu. Ils confirment cette année encore que cette manifestation est, pour eux, la « référence européenne des salons mouche ». Certains qui pratiquent tous les grands salons européens n’hésitent pas à le classer en première position.

Côté visiteurs

Une météo relativement favorable a permis à tous les visiteurs qui se sont déplacés de loin de pouvoir rejoindre le site sans aucun problème.

Malgré les contraintes sanitaires, les visiteurs sont venus en très grand nombre de toutes les régions de France, et même de l’étranger, pour découvrir tout au long de ces deux journées, toutes les nouveautés proposées dans le domaine de la pêche à la mouche. Et des nouveautés, il y en avait. Il suffisait de prendre le temps de visiter tous les stands.

Malgré la crise économique ambiante et les contraintes sanitaires, les organisateurs ont enregistré avec une grande satisfaction, une fréquentation satisfaisante, même si elle a été en baisse par rapport à 2019 qui avait été une édition exceptionnelle. En effet près de 3000 personnes dont de nombreux jeunes et dames, ont parcouru les allées du salon pour leur plus grand plaisir. Et si certains ont pu penser qu’il y avait peu de monde, c’est probablement dû au nouvel agencement du salon et aux larges allées où il a fait bon déambuler.

Côté salon

L’Italie était le pays mis à l’honneur. Son stand a connu un beau succès et a permis à chacun de pouvoir connaître, un peu mieux, les richesses halieutiques et les magnifiques rivières des Dolomites et de la région du Trentino, où prospèrent d’innombrables truites fario et de remarquables truites marbrées. Le charme et la gentillesse de nos amis Italiens a également participé à la réussite de ce salon.

Cette année encore, outre de très grands monteurs Français, nous avons accueilli des monteurs de mouche dont la renommée internationale n’est plus à faire. Nous sommes heureux que plusieurs de ces monteurs, conquis par la renommée du Salon International de la Mouche Artificielle (SA.NA.M.A), soient venus de leur Pays pour y participer et partager leur art sur un podium d’animation, avec relais sur grand écran. D’autres ont fait démonstration de leur dextérité dans le lancer de mouche sur les deux grandes aires prévues à cet effet.

La protection de l’environnement était également bien présente. Plusieurs expositions ont été présentées, dont une exposition sur la continuité écologique. Plusieurs Associations Agrées de Protection de l’Environnement, axées sur les milieux aquatiques, ainsi que des Fédérations de Pêche et des AAPPMA (Associations pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques) ont pu échanger avec les visiteurs sur leurs actions en faveur des milieux aquatiques.

La cérémonie d’inauguration qui s’est déroulée le samedi en fin de matinée a été l’occasion pour tous les élus présents, locaux, départementaux, régionaux et nationaux, de mesurer l’impact fort de ce salon dans le monde de la pêche à la mouche et pour la renommée de la ville de Saint-Etienne.

La soirée du samedi a été agrémentée d’un cocktail dinatoire offert par le Club de Pêche Sportive Forez-Velay aux exposants et aux bénévoles pour marquer cette 22e édition. Un moment généreux et convivial, riche en échanges, qui a été apprécié de tous.

Le bilan

Pour le Club organisateur, cette édition est malgré tout un plein succès. Tous les objectifs fixés, satisfaction des visiteurs, satisfaction des exposants, ont été atteints.

A noter que tout cela a été possible grâce à la mobilisation extraordinaire d’une partie des adhérents du Club (ils étaient 75 à travailler bénévolement sur le salon) qui ont tout donné pour assurer la réussite de la manifestation.

D’ores et déjà, les organisateurs se projettent sur février 2023 pour organiser, espérons-le dans un contexte plus favorable, le 23e SALON INTERNATIONAL DE LA MOUCHE ARTIFICIELLE.

            Un grand merci à tous ceux qui ont participé à cette réussite.