Le mercredi 20 septembre 2017, une visite commentée de la passe à poissons du seuil des Peupliers à Andrézieux (42) a été organisée à l’initiative de la Frapna Loire.

Le CPSFV y a été associé en qualité d’intervenant pour traiter de la biodiversité, de l’impact de la restauration écologique sur la rivière le Furan, et de de la nouvelle richesse aquatique et piscicole de la rivière.

Une douzaine de personnes a répondu à l’invitation et de nombreux échanges ont enrichi cette animation.

Ci dessous un extrait de l’intervention de Jean-Luc Cometti, président du CPSFV


La renaissance du Furan

Nous avons une rivière magnifique à notre porte.
Le Furan a depuis le Moyen Age été reconnu pour la qualité de ses eaux.
Certes elle a été malmenée pendant de nombreuses décennies et polluée à outrance par l’industrie stéphanoise …

Mais ça c’était avant !

Depuis fin 2008, grâce à la station d’épuration FURANIA, grâce aux travaux du contrat de rivière, le Furan a retrouvé un visage beaucoup plus agréable, eau claire, sable blond.

Une grande partie de la population des pêcheurs est déjà prête à venir pêcher Le Furan. Certains ont déjà franchi le pas et tous ont reconnu le potentiel de cette rivière.

L’Agence Française pour la biodiversité (ex ONEMA), la Fédération de pêche de la Loire, l’AAPPMA locale le Gardon Forézien en sont également convaincus et font de gros efforts pour valoriser Le Furan

Nous y sommes presque, d’ailleurs de nombreuses espèces piscicoles ont commencé à le recoloniser. Les pêches électriques menées sur le Furan ont permis de recenser de nombreuses espèces de poissons, Vairon, Loche, Goujon, Ablette, Gardon, Chevaine, Hotu, Barbeau, Perche et Truite.

Les attentes dans le cadre du contrat de rivière

Le Club de Pêche Sportive Forez-Velay , et d’autres associations de protection de l’environnement, soutiennent les actions du contrat de rivière Furan notamment dans trois domaines.

Amélioration de la qualité de l’eau,  pour permettre à de nombreuses espèces de pouvoir vivre dans cette rivière qui pourrait redevenir une vraie rivière le long de laquelle il ferait bon se promener et passer des moments agréables.

Amélioration de la continuité écologique pour permettre la recolonisation du Furan par les espèces piscicoles qui vivent en Loire par la création de passes à poissons, ou dans les affluents

Amélioration et restauration de la ripisylve en nettoyant les berges pour qu’elles deviennent agréables à contempler et à fréquenter.